Le soda light accroîtrait le risque d'accident vasculaire
Selon une récente étude américaine, une consommation régulière de soda light augmenterait de 61 % le risque d'accidents vasculaires.
Si le soda light apparaît comme une bonne alternative diététique aux boissons sucrées, il semblerait que celui-ci ne soit pas sans danger. 
 

Pour cette étude, les chercheurs ont demandé aux participants au début de la recherche la quantité et le type de soda consommé.

A partir de leurs réponses, ils les ont groupés dans sept catégories allant de ceux ne buvant jamais de soda, à ceux qui en buvaient modérément (de un par mois à six par semaine) et quotidiennement (au moins un par jour).

Durant une période de suivi de 9,3 ans, il y a eu 559 accidents vasculaires dans le groupe, y compris des attaques cérébrales ischémiques (provoquées par un caillot dans un vaisseau) et hémorragiques, résultant de la rupture d'un vaisseau sanguin.

Les gros consommateurs de soda light avaient un risque d'accident vasculaire 61% supérieur aux autres.

Ainsi, les participants ont été groupés en sept catégories allant de ceux ne buvant jamais de soda, à ceux qui en buvaient modérément et quotidiennement. Pour compléter ces données, les scientifiques se sont aussi intéressés à l'âge, au sexe, à l'origine ethnique et à d'autres facteurs tels que la consommation d'alcool, le régime alimentaire, l'activité physique et le fait de fumer ou non. 

Or, même après avoir tenu compte d'autres facteurs comme l'excès de poids et des antécédents de maladie cardiaque, l'accroissement du risque cardio-vasculaire pour les buveurs réguliers de soda light était encore de 48%.

Sources : https://www.rtbf.be

www.maxisciences.com

Retour à l'accueil