Un cas extrêmement rare découvert cette semaine par des médecins à Skikda à suscité le buzz sur les réseaux sociaux. Une femme âgée de 73 ans a vécu avec un fœtus calcifié dans le ventre depuis au moins 30 ans sans le savoir.

Des images 3D, publiées par un des médecins, reconstituées à partir d'un scanner de la patiente et montrant le fœtus pétrifiée a été partagée des milliers de fois sur facebook. "Incroyable", "impossible" ou encore "sobhan allah", ont commenté des centaines d'internautes stupéfaits

.https://web.facebook.com/hichem.benoumechiara

Doc Heesham
dimanche dernier
 
 

Patiente qui consulte pour une douleur abdominale avec fièvre et sub-ictere, aux antécédents de lithiase biliaire. 
Apres exploration l'origine est rattachée à une lithiase de la voie biliaire principale, mais...
À la grande surprise de tous un foetus en position intra-abdominale est objectivé...carrément calcifié...mais...
Devinez quoi!?
La patiente a 73 ans donc au minimum ce foetus est là depuis 30 ans.
Rendez-vous pour l'intervention chirurgicale dimanche prochain 30/10/2016 Établissement Hospitalier Abderezzak Bouhara de Skikda pour plus de précisions avec Dr Aissaoui, Dr Yezli et moi même, Dr Benoumechiara.
NB: des photos du foetus (reconstitution 3D du scanner nous ont été fournies)

 

Venue pour des douleurs en rapport avec des conduits biliaires bouchés, le cas de cette dame a été découvert par hasard grâce à l'exploration radiologique, a assuré Dr. Hichem Benoumechiara, médecin chef de la réanimation au niveau de l'hôpital Abderezzak Bouhara de Skikda.

Appelé le lithopédion, le cas d'un fœtus issu d'une grossesse extra-utérine et mort sans avoir été expulsé est très rare. Sa calcification et sa tolérance par le corps peut atteindre 50 ans.

"Ce genre de cas se rencontrent exclusivement dans les milieux défavorisés et peu médicalisés. Une échographie ou radiographie simple du bassin aurait révélé le problème depuis longtemps. Mais ce sont des patientes qui ne se plaignent pas et ne se font pas consulter que rarement", a expliqué Dr. Benoumechiara, chargé de la préparation et du suivi de la patiente.

Il a ajouté que la dame sera opérée le 30 octobre mais l'intervention pourrait ne porter que sur son problème urgent, le fœtus calcifié ne représentant pas une urgence étant là depuis longtemps. Il explique toutefois que le lithopédion pourrait exposer la patiente à certains risques dont la douleur et le risque de compression des organes voisins.

 

Source:http://www.huffpostmaghreb.com/

Retour à l'accueil